Madrid

Capitale de l’Espagne / Voyage d’État (27 et 28 avril 2009)

Programmé de longue date, ce voyage réaffirme les bonnes relations de la France avec l’Espagne. Au premier jour de sa visite, le couple présidentiel s’entretient avec le roi Juan Carlos et la reine Sophie, rejoints au déjeuner par Felipe, prince héritier des Asturies, et son épouse Letizia. Visite du musée Prado puis dîner d’État, 140 couverts au Palais royal. « Carla » arbore le ruban bleu de la Grand-Croix de l’ordre de Charles III, remise par Juan Carlos. Mardi, sommet bilatéral, après un discours du président Sarkozy devant le Parlement espagnol (les Cortes). Quelques mois avant de prendre la présidence de l’Europe, le Premier ministre José Luis Rodriguez Zapataro échange avec Nicolas Sarkozy sur les sujets qui concernent les deux pays frontaliers, lignes de TGV, renforcement de la coopération gazière et électrique, mais aussi hausse du chômage (4 millions d’Espagnols), grippe porcine, terrorisme, drogue (les « go fast » qui empruntent le détroit de Gibraltar)… En quarante ans, l’ETA a été tenu responsable de 825 morts en Espagne. Un pays également endeuillé par les attentats du 11-Mars 2004 à Madrid (191 morts, plus de 1800 blessés). Lors de ce voyage officiel, plusieurs « accords » seront signés par les six ministres qui accompagnent le chef de l’État (Michèle Alliot-Marie, Bernard Kouchner…).