L’illettrisme

L’illettrisme est un tabou ; pour beaucoup, une honte. En France, ce phénomène touche 9 % de la population active (18-65 ans). Ce sont près de 3,1 millions de personnes qui éprouvent des difficultés, voire une incapacité, à accomplir des actions du quotidien : composer un numéro de téléphone, retirer de l’argent à un distributeur, déchiffrer un plan de métro, lire la posologie d’un médicament, un bulletin scolaire…

Mais l’illettrisme n’est pas l’analphabétisme : les personnes illettrées sont allées à l’école, ont même effectué l’ensemble de leur scolarité en France. Le français est leur langue maternelle.

Sortir de l’illettrisme compte tout autant que d’en prévenir l’apparition. Pour cela, la Fondation a décidé d’inscrire prioritairement son action auprès des familles.

La fondation lutte contre l’illettrisme à travers deux types d’action :

—- par la mise en œuvre d’une pratique familiale : prévention auprès des enfants d’une part, sortie de l’illettrisme pour les parents d’autre part ;
—- par la sensibilisation du problème auprès du grand public (campagne de médiatisation, etc.), afin de lever ce tabou dans la société.

En février 2010, la Fondation a lancé un appel à projets au plan national. 127 associations locales de terrain y ont répondu. 31 ont été sélectionnées. La Fondation aidait alors près de 415 familles à se rapprocher de l’écrit.

Un nouvel appel à projets a été lancé en mai 2011. 150 projets ont été soumis à un jury d’experts (des spécialistes de la formation pour adultes et de la petite enfance, venant de la Fondation de France, de l’Unaf, de l’ANLCI et de Familles Rurales (un mouvement regroupant 3 000 associations locales et 180 000 familles adhérentes), tous partenaires de l’appel à projets). 60 dossiers ont été retenus, pour une aide totale versée de 420 000 euros. Près de 800 familles seront accompagnées, particulièrement en milieu rural et à l’Outre-mer (six projets en Guyane, Réunion, Guadeloupe). Après une évaluation de l’action menée, la Fondation a également reconduit son soutien aux deux tiers des associations soutenues en 2010-2011.

Depuis sa création, la Fondation a versé plus de 800 0000 € d’aides aux personnes touchées par l’illettrisme.

Pour plus d’information, lire L’Illettrisme : État des lieux et le Dossier de presse de la conférence Sortir de l’illettrisme du 17 mai 2011.